La fontaine obscure

Publié le par Fleur de soleil

 

la fontaine obscure-copie-2Ce livre est un roman. Mais il relate une histoire vraie : celle qui aboutit en 1611, à Aix-en-Provence, au grand procès de sorcellerie de l'abbé Louis Gaufridy et de Madeleine de Demandolx de la Palud, et à la mort du premier sur le bûcher.

Les documents, les dossiers existent. L'auteur les a retrouvé, il s'appuie dessus pour reconstituer cette histoire, il a parcouru les lieux des événements, de Marseille à la Sainte-Baume.

 

Et c'est avec brio et minutie qu'il nous relate cette histoire. Les personnages nous sont livrés dans toute leur intimité psychologique, les lieux sont décrit avec amour, c'est un bonheur de s'y laisser promener. Toute l'ambiance de Marseille et de ses alentours est là, on entend le mistral souffler au fil des pages.

 

Cette histoire nous raconte une époque où la sorcellerie et l'Inquisition faisaient parti du quotidien, une époque où "d'innombrables  fléaux sévissaient partout, pesant sur la campagne : la peste, les épidémies, les destructions massives des récoltes, le brigandage, le pillage, le passage des bandes. C'est d'ailleurs ce qui faisait souffler partout un esprit de superstition, d'exorcisme, de conjuration des maux réels ou imaginaires. Il était le recours contre la misère et le désespoir". Un époque où les Inquisiteurs, pour "chasser le démon", ne reculaient devant rien, manipulaient, questionnaient, torturaient  jusqu'à ce que le pauvre accusé avoue tout ce dont on l'accusait, et encore plus, rendu fou par la douleur et la manipulation mentale, s'adjoingnant l'aide des médecins et du système judiciaire laïque au besoin. "On reste stupéfaits aujourd'hui de l'émulation et de la solidarité dans le sadisme des hommes d'Eglise  et de justice de ce temps"

 

C'est l'histoire d'un prêtre charismatique qui aimait trop les plaisirs de la vie (comme beaucoup à son époque), , et d'une jeune fille à la santé et à l'esprit fragiles, qu'aujourd'hui on aurait dit atteinte de névrose hystérique. Leur amour a été détourné, déformé, transformé en possession démoniaque par les nombreux témoignages de leurs proches et même de personnes ne les connaissant pas et par l'acharnement de l'Inquisition, des médecins et du président du Parlement d'Aix-en-Provence. Destins tragiques, dont on suit pas à pas les étapes, tenus en haleine jusqu'à  la fin du récit.

 

Ombres et lumières, c'est une superbe reconstitution, un itinéraire fascinant, qui donne la chair de poule parce que l'histoire est vraie.

 

Raymond Jean est un écrivain et essayiste français né à Marseille en 1925.

Il fut longtemps professeur à l'université d'Aix-en-Provence. Il a écrit ce livre en 1976.

 

 

C'est un livre que j'ai lu il y a longtemps, conseillé par mon professeur de français (elle m'avait comprise, j'aimais la lecture, et je n'ai jamais regrété un seul des livres qu'elle m'a conseillé), et que j'ai relu récemment avec le plus grand plaisir.

Publié dans Un peu de lecture...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pyrausta 11/06/2010 14:22



oui je comprends maintenant de ce dont tu parlais! connais tu Nicolas Eymerich ,inquisiteur? tiens je vais rapatrier ce que j'avais ecrit à l'epoque (si je retrouve l'article en
question...certains disparaissent mysterieusement)


evidemment...mediatheque,me voilà!!!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 11/06/2010 20:40



Non je ne connais pas ! ohhh retrouve cet article !!!!!!



pichenette 11/06/2010 08:54



C'est toujours un moment magique lorsqu'un professeur éveille ton esprit à la curiosité, au savoir, à la réflexion. Peu importe son nom, sa matière, il te montre le chemin. Inoubliable!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 11/06/2010 20:10



J'ai eu la chance d'avoir quelques professeurs de ce type : une d'histoire, un d'anglais, une d'italien, une de géographie, et une de français bien sûr. C'est sûrement pour ça que j'ai tellement
apprécié mes années d'études. Quels bons moments !!!



pichenette 10/06/2010 10:13



Merci fleur de soleil pour ce livre que je vais m'empresser de trouver! Te voilà "passeur" à ton tour, c'est un bel hommage à ton professeur!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 11/06/2010 07:22



Bonjour Pichenette


Elle était formidable, j'ai le souvenir d'un après-midi passé au Pharo, assises sur le gazon face à la mer, à parler d'un livre (je ne sais plus lequel), c'était vraiment passionnant !



Richard 10/06/2010 04:00



Excellente chronique, Fleur de soleil !


J'ai particulièrement été touché par ton dernier paragraphe: l'importance de rencontrer un passeur culturel qui nous dresse un chemin de lectures plein de promesses et de découvertes.


Merci à tous ces enseignants qui ont joué ce rôle !!!


Merci à toi, Fleur de soleil pour ces moments d'émotion



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 11/06/2010 07:19



Bonjour Richard


Et dire que ce professeur qui m'a laissé de si bien souvenirs et une si forte impression, et bien j'ai oublié son nom ! Impensable !!!


Amitités