Le parlé marseillais

Publié le par Fleur de soleil

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitUn peu d’histoire… Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Jusqu’au XIXe siècle, on parlait le provençal à Marseille, et ce depuis la disparition de l’empire romain. Puis au début du XXe siécle, les hauts fonctionnaires parisiens ont décidé que tout le monde devait parler le français de France. Alors les marseillais, contraints par ces môssieurs de Paris à adopter une nouvelle langue, l’ont apprivoisée pour en faire la leur, en mélangeant le provençal au français, en marseillisant un grand nombre de mots, en transformant carrément la signification de certains mots, en francisant des tournures grammaticales provençales.

Le marseillais découle donc de deux langues distinctes et codifiées : le provençal, l’une des plus anciennes lingua materna (langue gallo-romaine), et le français « académique », qui vient des langues d’Oïl, c’est-à-dire des équivalences de mots latins avec des mots plus ou moins semblables dans les différents dialectes du nord, et qui n’a été codifié qu’au XVIe siècle.

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitQui parle marseillais ? Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Tout le monde ! Ce n’est pas un argot réservé aux classes populaires, c’est un mode de communication à part entière, et tout le monde à Marseille l’utilise

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitL’écrire et le prononcer Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

C’est très simple : on prononce toutes les lettres, on met l’accent sur les voyelles pour les appuyer, on rajoute un « e » entre deux consonnes collées (comme dans « peneu » au lieu de pneu), on ouvre les « o » et on dit « é » au lieu de « è »

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitQuelques mots Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitAganter (verbe francisé tiré du verbe provençal aganta : attraper)

On s’est fait aganter par le patron

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitAn pèbre (locution provençale utilisée pour exprimer une période chronologique mal définie)

Antoine ? je l’ai plus vu depuis l’an pèbre.

Il est pas près de remettre les pieds ici avant l’an pèbre !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit>Balès : (repris dans le language familier français en « balèze » ou « balaise » : costaud) 

 Il est balès Dédé, il fait au moins 120 kg !

Purée, il était balès l’exercice, j’ai rien compris !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitBallon : les marseillais ne vont pas au stade voir un match, ils vont au ballon voir l’OhèmeImage hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitBrave : utilisé avec trois sens : gentil, un peu limité, gros-sacré

Toine, c’est un brave homme pour sa femme

C’est pas sa faute, peuchère, il est bien brave !

Vous avez laissé un brave pati (désordre) dans la cuisine !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitCabestron : désigne une fille pas jolie, mais aussi un imbécile, un incapable

la fille de Zé, c’est pas un cabestron, elle assure méchament

quand ils m’ont posé les mallons (carrelage) y m’ont fait un travail de cabestron !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitCacarinettes : s’utilise pour désigner désigner quelqu’un d’étourdi ou un peu idiot

Ce petit il a les cacarinettes, il me fait que des bétises

T’as encore oublié d’acheter le pain, t’as des cacarinettes dans la tête ou quoi ?

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitCácou : la connotation péjorative d’origine (jeune homme aux allures et aux activités douteuses) a disparue. Aujourd’hui désigne un jeune qui veut se montrer, qui se la joue. On dit aussi cake ou quèque

Les lunettes de soleil en boîte, ça fait trop cake !

C’est une sacré bande de cake ces minots !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitCagole : fille de mauvais genre, d’allure vulgaire

Regarde un peu cette cagole avec ses bottes à frange !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitDache (à) : très loin. Typiquement marseillais. Nom d’un déménageur marseillais qui était installé à la Belle de mai et qui est parti à Endoume, deux quartiers assez éloignés l’un de l’autre

Ton magasin, c’est à dache. On prend la voiture

Cet enquiquineur ? je te l’ai envoyé à dache !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitDégun : personne

Hier je suis allé au cinéma, y avait dégun

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitDe longue : tout le temps, sans cesse, toujours

Arrête de me coller de longue, tu me gonfles

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitEmboucaner : déranger, embêter, polluer, sentir mauvais

Il nous a emboucané toute la soirée avec ses remarques

On va pas se laisser emboucaner par cet abruti quand même !

au sens figuré, signifie pousser quelqu’un à faire quelquechose, se battre, s’énerver

Arrête de m’emboucaner, je te dis que je mettrai plus les pieds dans ce restaurant !

Le voisin, hier, il s’est emboucané avec les jeunes du quartier

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitFada : idiot, niais, fou

Allez, fais pas le fada, descend que tu vas tomber !

Celui-là ne l’écoute pas, c’est un fada !

Est aussi utilisé dans le sens « je t’assure »

Quand on est arrivé, fada, tout le monde était parti !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitGaléjer: verbe francisé issu du provençal : plaisanter. A donné Galéjade : plaisanterie sympathique, bon-enfant

A force de galéjer tout le temps, le Marius, plus personne le croit

Mais  le prend pas mal, c’est une galéjade !

Ce mot a fait le tour de la France et a pris un sens plus péjoratif : mensonge, baliverne

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitJobastre : fou, inconscient

Ces types, c’est des vrais gobastres !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitMaffre (se lever le) : faire beaucoup d’efforts

Ça fait des mois que je me lève le maffre pour me payer des vacances

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitMèfi : attention

Mèfi, y a ton père qui nous regarde !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitMia : play-boy marseillais qui frime. Faire le mia : frimer

Où t’as eu ces chaussures de mia ?

Joue pas les mias avec moi, ça prend pas !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitPègue : colle Pégueux : collant, poisseux

La confiture, ça pègue aux doigts

Je vous serre pas la main, j’ai les doigts tout pégueux

Ké pègue ce petit, toujours dans les jupes de sa mère !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitRéner : maugréer, râler Rénaïre : pleurnicheur perpétuel

Arrête de réner de longue, tu m’énerves !

Ce petit, quel rénaïre !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitSantibelli : qui reste sans bouger, immobile, par extension : amorphe

Il est resté deux heures à faire le santibelli, mais elle est pas venue

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitTotì : imbécile, endormi, incapable de faire quoi que ce soit

Mais c’est pas vrai ça ! qui c’est qui m’a foutu un totì pareil ?

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitVé : regarde (souvent associé avec Té : tiens)

Té vé, le voilà ! on n’attendait plus que lui

Vé les filles à la terrasse du bar, c’est pas des cagoles ça !

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuitZoù : exclamatif : c’est bon, ça y est

Allez zoù, cette fois on y va !

 

Adesias mes amis, j’espère que vous avez aimé la ballade avé l’accent chantant de Marseille et aujourd’hui en plus, je vous mène le mistral, que si ça continu comme ça, on va être tous fadas à force que ça souffle, peuchère de nous !



y1ph8WPPs6Qyv9ffCQfECcd1dsiq13WPOwV_xojQ1RpAGOOkty49ktTpiHT.gif




 


et tant qu'on y est, visite en images...





Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

       

  
 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Ma grange à papotes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pichenette 01/05/2010 12:22



Bonjour Fleur de soleil. Je n'ai pas retrouvé les images avec les joueurs mais avec les supporteurs, oui! Ex:


http://www.valvert.net/wp-content/uploads/2008/04/on-craint-degun.jpg.


yééé!



Fleur de soleil 02/05/2010 19:46



hihi excellent ! mais c'est sûr qu'à Paris dégun a comprit !



pichenette 26/04/2010 23:17



Et : dans le métro, on est esquichés, c'est pas une vie! Ou alors: Ah! tais-toi, tu m'escagasses!


Et le plus drôle a été de voir à Paris dans le métro des affiches de pub 4 par 3, avec les joueurs de l'OM qui disaient, l'air menaçant: "on craint dégun"! Personne ne comprenait, c'était
délectable. Cher, mais délectable.



Fleur de soleil 27/04/2010 12:56



ahhh, une connaisseuse ! J'aurais bien aimé voir le spectacle offert par les affiches de l'OM !


 



Xavier 22/03/2010 07:41



Et comment que j'veux bien les explications pour les trucs qui bougent ! Si ça n'est pô trop long pour toi à faire.
Ben oué c'est plus pot éthique ...
Les photos ça va, par contre elles sont trop mignonnes ! Quels exemples d’ententes interraciales (au sens propre), face à des humains qui n’arrivent pas à s’entendre entre humains !
Nom d'une pipe comme on dit chez nous ou potferdek (j'adore) !
Belle Journée à Toi



Xavier 19/03/2010 18:23



P.S.: Moi je n'arrive pô à faire toutes ces animations !?



Fleur de soleil 20/03/2010 10:21


Ha ha, la Mado ! c'était le surnom d'une de mes tantes, qui bien sûr s'appellait Madeleine, ça me rappelle des souvenirs d'enfance, mais je préfère quand même Fleur de soleil, c'est plus poétique,
non ?

Pour les animations, tu parles de quoi, les textes ou les photos ? Je t'envoies les explications si tu veux.

Belle journée à toi


Xavier 19/03/2010 18:21


Hello Fleur de Ré
Ou plutôt devrais-je dire la Mado de Marseille mdr
Belle Soirée et Belle Fin de Semaine à Toi