Les caresses des yeux

Publié le par *.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.*



 

Les caresses des yeux

Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.

Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encor leur limpide tendresse ;

Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?

Auguste  Angellier

(extrait de A l’amie perdue)

 

hebergeur image

 

Auguste Angellier (1848-1911) est le premier professeur de langue et de littérature anglaise de la faculté de Lille - anciennement Douai - et son premier doyen, de 1897 à 1900.

Sa carrière débute assez mal. Alors qu’il prépare le concours de l’Ecole normale supérieure à Paris (1866), il est expulsé entre l'écrit et l'oral. Le proviseur voit en lui le chef d'un mouvement de révolte contre la nourriture de la cantine ! Cet épisode le pousse à partir pour l'Angleterre où on lui offre un emploi d'enseignant dans un petit pensionnat.

Puis il participe à la guerre de 1870, en tant qu’engagé volontaire mais une infection respiratoire grave le fait rentrer à Paris. La guerre terminée, il est nommé répétiteur en 1871 au Lycée Louis-Descartes. Il décroche sa licence peu après.

Reçu au "certificat d’aptitude à l’enseignement de l’anglais", deux ans plus tard, il professe en tant que "Maître-répétiteur" pendant trois ans, période exigée à l’époque avant de pouvoir s’inscrire à l’agrégation. Il obtient ce concours à 28 ans, et enseigne aussitôt au Lycée Charlemagne, jusqu’à son départ en Angleterre en 1878.

En 1881, un poste de maître de conférences se libère à Douai et il va l’occuper. Douze années plus tard, il soutient ses deux thèses, chacune consacrée à un poète : la "majeure" à l’Écossais Robert Burns, et la thèse complémentaire à John Keats, thèse rédigée en latin, dans laquelle même les citations des poèmes de Keats sont en latin.

Nommé professeur titulaire, il préside plusieurs jurys d'agrégation, consacrant beaucoup de soins à l'amélioration des méthodes d'enseignement de l'anglais. Elu doyen de la faculté des lettres de Lille en 1897, il est le premier titulaire lillois  de ce poste et exerce ses responsabilités avec une très grande minutie. Mais sa santé nécessitant des ménagements, il ne souhaite pas un second mandat, d'autant qu'il désire consacrer du temps libre pour cultiver ses amitiés littéraires.

Il accepte néanmoins, en 1902, d'être détaché comme maître de conférences à l'Ecole normale supérieure, toujours avec le souci d'améliorer l'enseignement de l'anglais, mais après 1904, il ne quitte plus Lille que pour des séjours de repos sur la côte d'Azur. Parallèlement à sa mission universitaire il publie une importante œuvre poétique dont je ne cite que le titre le plus significatif : " A l'amie perdue ", recueil de 178 sonnets évoquant un drame sentimental qui le hantera jusqu'à sa mort.

 

J’ai fait des petites recherches sur ce poète car je n’en avais jamais entendu parler avant de tomber par hasard sur ce beau poème.  Et voilà comment notre culture générale s’enrichit…

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pichenette 19/10/2010 21:31



On ne lit pas assez de poésie! C'est pourtant un genre majeur!


Merci de nous faire partager ton coup d'oeil!



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 20/10/2010 08:28



De temps en temps ça fait du bien, un peu de poésie.



cathy 20/09/2010 18:12



ben oui on se demande bien pkoi on est toujours sensible à ce genre de belles paroles .... il  y a des hommes aussi j'espère bien !! lol en tout cas, c'est si joliment bien écrit !


bisous



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 21/09/2010 17:41



Oh oui il y a surement des hommes aussi ! ils savent écrire de bien belles choses, alors ils sont forcément touchés par ce qu'écrivent les autres...


bisous



tite marie 17/09/2010 22:19



ça prend aux tripes , bravo  et un grand merci pour ce poème et ce documentaire


 


merci aussi pour ton passage chez moi et le lien , c'est sur la VO  est bcp mieux que le morceaux en FR .


gros bisouxxxxxx xbon ouikande ;-)


tite marie



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/09/2010 11:16



Cette chanson (je crois que c'est une berceuse ?) est vraiment très belle, et je crois que ma version préférée c'est celle avec Karen Matheson. Tu ne trouves pas que la musique celtique et la
musique berbère ont quelques ressemblances ?


Bon wekande bizouxxx



SONYA 17/09/2010 01:24



ce sont les plus belles


gros bisous du soir



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/09/2010 11:07



Je trouve aussi, car les yeux peuvent exprimer tant de choses...


Bon week-end et gros bisous



Philibert 16/09/2010 19:48



Jamais entendu parler non plus mais grâce à toi c'est chose faite.


Bonne soirée.



*.:。✿*Fleur de soleil*✿。:.* 18/09/2010 11:07



Je ne pense pas qu'il y ai beaucoup de personnes qui le connaisse...


Bon wee-end.