Les Fables de La Fontaine

Publié le par Fleur de soleil


Faussement naïves, pleines d'humour et de fantaisie, les Fables de Jean de La Fontaine (1621-1695) sont parues en deux receuils, en 1668 et en 1678.

Elles étaient à l'origine destinées au fils aîne de Louis XIV, âgé de six ans en 1668.
Alternance de dialogues et de récits, elles ressemblent à de courtes pièces de théâtre, mettant souvent en scène animaux mais aussi des hommes, de l'enfant au vieillard, de la laitière au grand financier, du seigneur au serf.

Moins juge que témoin, La Fontaine décrit la monde et la comédie humaine comme il les voit, non sans proposer une philosophie de la vie consistant à accepter l'existence du mal tout en évitant de le provoquer.

Sage, ennemi des passions, La Fontaine y défend aussi le bien le plus sacré des hommes, la liberté, à laquelle il s'agit de sacrifier le confort matériel et l'ambition.

 

LesFablesdeLaFontaineBegald.jpg 

 

Le corbeau et le renard

 Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l'odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
Et bonjour, Monsieur du Corbeau,
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie,
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s'en saisit, et dit : Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute.
Cette leçon vaut bien un fromage sans doute.
Le Corbeau honteux et confus
Jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

 

C'est la seule dont je me souvienne en entier. Et vous, en avez-vous retenu une ?

Publié dans La minute culturelle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mirdhyn 23/04/2010 15:10



Hello Fleur de Ré,


Je trouve que son génie est aussi d'avoir repris des fables d'Esope un fabuliste du 5 éme siècles avant
Pote Joshua et  de réussir à les « tournées » au goût du l’époque.


Perso, dans mon travail je reprends souvent la fable du Corbeau et du renard parce qu’elle représente
(même pô trop caricaturalement) les rapports entre les femmes (et leur supériorité intellectuelle du notamment à l’absence de ce fameux nerf raccordant directement le cerveau et l’entre jambes
chez l’homme) et les hommes.


Un exemple : une femme à elle déjà dit à un homme que son amoureux précédent était meilleur que
lui dans l’intimité ? Non bien entendu, elles favorisent d’avantage le compliment et récolteront le fromage ! le pis c’est que ça fonctionne à chaque fois et ce depuis … des
millénaires et nous les chtis bons hommes on nous laisse croire que nous tenons la culotte, ha ha ha Quelques flatteries et nous voilà (corps) beau, oui oui … Des gosses con est !


Heureusement que l’ADN mitochondrial, l’homme n’en transmet pô mdr.


Merci Fleur de Soleil … ;)


Belle Journée et fin de semaine à Toi


 



Fleur de soleil 24/04/2010 09:31



Un peu de subtilité dans notre façon de penser, ça relève un peu le niveau de l'humanité hihihi, mais bon, ne te fustige pas trop quand même, on n'est pas du tout programmé pour fonctionner de la
même façon, alors tu vois, ça n'est pas vraiment votre faute (encore une fois hihihi)


ceci étant, j'adore les fables de la Fontaine, même s'il a un peu copié (tiens je savais pas ça), c'est bien tourné et facile à aborder


beau week end à toi mon ami